Mariage

Parents contre mariage: que faire quand vos parents refusent votre mariage mixte ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Pour info: Mes articles n’ont pas pour but de faire l’apologie du métissage ou de rabaisser une communauté, contrairement à certaines critiques infondées. Mon but est d’aider avec humilité les femmes qui sont en couple mixte et qui rencontrent certaines difficultés et les surmontent seules #stopauracisme.

Ça arrive souvent que des couples mixtes soient confrontés à une réaction de refus de leurs parents quand il s’agit d’aborder la question du mariage. Si vous lisez cet article, c’est sûrement parce que c’est votre cas ! Ça a pris un peu de temps d’assumer la relation au grand jour au départ, car vous craigniez leur réaction ! Pour les protéger, et protéger votre relation, vous ne leur avez peut-être même pas parlé de votre chéri. Aujourd’hui, vous êtes prête à faire le grand pas, mais c’est un non catégorique de la part de vos parents, ou d’un de vos parents. Mais jamais vous ne pourrez vous marier sans que votre mère ou votre père ne soit là pour vous. Que faire quand on est confronté à cette situation ? C’est compliqué de vous apporter une recette magique qui va fonctionner à tous les coups, mais je vais essayer de vous guider afin que vous fassiez le meilleur choix sans forcément dépendre à chaque fois des envies de vos parents.

💅💄💋💶 Gagnez de l’argent en 5 mins grâce à moi ! (Annonce) Les filles ça vous dit de gagner de l’argent en 5 minutes chrono ?! Je vous propose de gagner un petit revenu rapidement et facilement ! Pour y avoir accès, il suffit juste de vous inscrire gratuitement sur le lien suivant: M’inscrire ici !

Parler le plus tôt possible de votre relation à vos parents

Si vous lisez cet article, c’est peut-être que vous n’en êtes pas aux débuts de la relation, vu que vous envisagez le mariage. Mais ce conseil est aussi valable si vous êtes à plusieurs années de relation. Croyez-moi, la pilule sera moins dure à avaler, si vos parents en savent le maximum de votre chéri. Mettez-vous à la place de vos parents. Ils ont les idées qu’ils ont, car ont peut-être été élevés avec cette façon de penser. En plus, ils apprennent que vous aviez une relation sans le leur dire. Par la suite, ils apprennent que vous voulez vous marier, la fierté peut les empêcher d’accepter votre mariage, même au moment où ils seraient prêts à dire oui.

« Forcer » le contact même indirect entre vos parents et votre chéri

Parler de votre chéri à vos parents, c’est bien ! Ça fait qu’ils ont pas juste un nom derrière celui qui va s’engager avec leur fille. Mais le voir physiquement, voire discuter avec lui c’est mieux. Je sais que vous vous dîtes sûrement: « Mais Xavier, mes parents sont durs en affaire, ils vont jamais accepter la rencontre ». Et je parle pas forcément d’organiser une petite rencontre qui mènera nulle part au début, mais de « forcer » un peu les choses (et oui, à un moment va falloir). Comment faire ?! Juste en demandant à votre chéri de venir vous chercher quand vous rendez une visite à votre famille ou en essayant petit-à-petit de forcer le contact entre les deux parties. À vous de voir si vous êtes prêtes à tout ces sacrifices pour votre chéri ou non. Mais une chose est sûre, les acte valent mieux que les mots, donc arrêtez d’essayer de les convaincre et faites plutôt en sorte qu’ils aient des contacts même de loin, de visue …

Faire un choix envers et contre tous

Le conseil que je donne ici, je vous le donne aussi dans un article que j’ai écrit sur le blog et où je vous donne mes méthodes pour savoir quoi faire quand votre famille rejette votre chéri. L’article est dispo: ici. Ben je vous indiquait qu’y a un moment où fallait y aller envers et contre tous si vous pensez que votre chéri en vaut la peine. Au moindre doute, ne vous lancez pas ! Mais si vous êtes sûre que c’est avec lui que vous souhaitez passer une grande partie de votre vie, lancez-vous et mettez vos parents devant le fait accompli. Un mariage, ça prend des  mois, voire des années à se préparer, ça vous laisse le temps, d’avoir la bénédiction de vos parents en appliquant les méthodes que je vous ai conseillé dans les parties précédentes ; ou à défaut de leur bénédiction, au moins obtenir leur résignation, et ne plus les entendre essayer de vous convaincre du contraire.

Avoir un membre-soutien dans votre famille

Cette étape est super importante, car c’est le médiateur qui arrivera sûrement à faire pencher la balance en votre faveur. Ici, je parle pas de vos frères et soeurs, mais d’un membre de la même génération que vos parents (oncle, tante) ; voire de la génération précédente (grands-parents). C’est ce membres qui aura les discussions que vous n’arrivez pas à avoir avec vos parents qui restent fermés au dialogue. Je peux vous dire que cette méthode a fonctionné pour beaucoup de personnes. Encore faut-il avoir un membre de confiance dans votre famille et qui jouera ce rôle de médiateur. Vous allez réussir à le trouver en discutant avec votre entourage et en écoutant leur point de vie en toute humilité sans essayer de les convaincre si certains ne sont pas d’accord. Sachez que votre histoire, c’est votre combat. Si votre relation a duré malgré tout ce que vous avez traversé c’est qu’y a une raison. Donc n’abandonnez pas maintenant, je vous soutiens dans ce moment !

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =